Retour à la liste

Les tables ajustables

Guide à l’intention des gestionnaires

Collection Freefit de Global

Les tables ajustables

Vos employés vous demandent des bureaux ajustables en hauteur.  Que faire?

Est-ce une dépense qui en vaut la peine?  Cela améliorera-t-il leur santé, leur productivité, leur bien-être dans l’organisation?

Voici un résumé des recherches à ce sujet, une liste d’étapes à suivre pour accompagner vos employés dans la recherche de la posture optimale et les accessoires complémentaires recommandés dans un contexte de travail sur une surface unique.

Synthèse de la recherche

Productivité : Oui. Perte de poids : Non

L’utilisation d’une surface ajustable encourage les gens à passer moins de temps assis et plus de temps debout, selon une méta-analyse de 53 études publiées dans la revue Applied Ergonomics en février 2019. Également, une étude de 2016 a révélé que les employés des centres d’appels avec postes assis-debout étaient presque 50% plus productifs que leurs collègues assis à un bureau fixe toute la journée.

Il est peu probable qu’un bureau assis-debout puisse contribuer à une perte de poids. Une analyse en 2017 de 44 études dans la revue Circulation a révélé que le fait de remplacer 6 heures assis par 6 heures debout par jour ne brûle qu’environ 50 calories de plus. Mangez une pomme supplémentaire (près de 100 calories) et vous avez déjà surcompensé.

Davantage de bien-être au travail

Une étude publiée en 2018 dans le British Medical Journal a impliqué 146 employés de bureau aux hôpitaux universitaires de Leicester NHS Trust au Royaume-Uni.

À la fin de l’essai, ils ont constaté que les personnes utilisant des bureaux assis-debout étaient plus engagées au travail et mieux à leur travail que leurs pairs travaillant à hauteur fixe, avec moins de fatigue liée au travail, moins d’anxiété quotidienne et une meilleure qualité de vie globale. Ils ont également signalé moins de problèmes au bas du dos que le groupe témoin.

Qu’en dit le ‘’Canadian Standard Association’’?

Avec toute cette recherche, il n’est pas surprenant que le CSA (Canadian Standards Association) ait émis des conclusions au sujet du travail assis-debout.  Dans son guide ergonomique (Z412-17 Office Ergonomics – an Application Standard Workplace Ergonomics), le CSA recommande le travail assis-debout et met en garde les employeurs concernant les dangers des postures prolongées tant bien assises que debout.

L’aménagement en surface unique

Avec le travail assis-debout, l’aménagement en surface unique (sans support à clavier) est recommandé.  Certes, on peut combiner la table ajustable et le support à clavier mais on en perd le principal avantage : l’optimisation des zones d’atteintes primaire et secondaire. En particulier, cela permet de placer un maximum d’équipements dans la zone d’atteinte primaire : clavier, souris et documents de travail.

Zones d’atteintes de la surface de travail

AVANTAGES

  • Évite d’avancer et de reculer constamment la chaise lors de l’alternance travail au clavier et sur papier
  • Donne accès à une plus grande partie de la surface de travail sans fléchir l’épaule, s’étirer ou se pencher
  • Offre un appui permanent des avant-bras sur la surface de travail, particulièrement lors de l’utilisation de la souris
  • Dégage une zone d’écriture entre le travailleur et le clavier
  • Permet de regarder le clavier avec un minimum de flexion du cou (pour l’utilisateur qui ne possède pas le doigté)
  • Laisse une grande flexibilité pour positionner les outils de travail

INCONVÉNIENTS

  • Nécessite une certaine période d’adaptation de la part du travailleur
  • Peut rendre difficile la conciliation entre le travail à l’ordinateur et la consultation d’un dossier très volumineux
  • Les accoudoirs de la chaise doivent être retirés ou abaissés suffisamment de façon à ne pas heurter la surface de travail

Quel type de bureau ajustable choisir?

Une fois la décision prise d’acheter un bureau ajustable, quel modèle choisir?

Effectivement, une taille unique ne convient pas à tous. Le choix du style et du modèle appropriés d’un poste de travail assis-debout dépendra de la stature de l’employé, du type de travail qu’il effectue et des équipements qu’il utilise.

Saviez-vous qu’il existe des tables ajustables pouvant s’abaisser jusqu’à 22’’ et d’autres monter jusqu’à 48’’?

La variation de la plage d’ajustement en hauteur est extrêmement importante.  Si le travailleur est de taille normale et qu’il utilise simplement un ordinateur, les plages régulières feront l’affaire. Vérifiez les équipements qui y seront placés et leurs formats.  Il se peut aussi qu’une seconde table ajustable soit requise pour positionner le dessus des équipements à la bonne hauteur (ex. : scan, microscope).

À manivelle, à contrepoids, à bouton pressoir ou électrique?

Il existe différents types de mécanismes pour ajuster la hauteur. Les modèles à boutons pressoir sont plus ardus à ajuster et ne conviennent pas aux postes devant être ajustés fréquemment.  Les modèles à manivelle et à contrepoids sont graduellement remplacés par les modèles électriques largement disponibles sur le marché et à prix désormais très accessibles.  Il est facile de trouver une table électrique à moins de 1 000$.

Privilégiez les modèles électriques avec mémoires.  Vous pourrez ainsi enregistrer vos hauteurs préférées en travail assis et debout sans interrompre votre flux de travail.

Des modèles pour tous les environnements

La variété ne manque plus pour ce type de produit.  Ils sont disponibles avec dessus en mélamine ou stratifié mais aussi en verre ou en bois pour les bureaux exécutifs.

Le bureau ajustable n’est pas uniquement dédié aux postes en aires ouvertes, comme le démontre les exemples ci-dessous :

Comment obtenir la posture optimale

La posture optimale, que l’on travaille assis ou debout, consiste à adopter une position neutre, c’est-à-dire :

               Épaules détendues

               Poignets neutres

               Tête et dos droits

Travail debout

Éloignez votre chaise

Ajustez votre surface

Placez votre bureau à la hauteur des coudes. Vos coudes doivent être à 90 degrés du sol.

À titre indicatif, une personne moyenne de 5’11 » (180 cm) aurait le dessus de son bureau à environ 44 pouces (111 cm) de haut.

Une surface de 30 pouces (76,2 cm) de profondeur est généralement optimale

Ajustez vos équipements

Les recommandations pour la position de l’écran ne sont pas en noir et blanc, mais le consensus général est de l’avoir à 20–28 pouces (51–71 cm) de votre visage.

 À titre de référence rapide, la distance ne doit pas être inférieure à celle du bout de votre majeur à votre coude

Le haut de votre écran doit être au niveau des yeux, avec une petite inclinaison vers le haut comprise entre 10 et 20 degrés. Vous ne devriez jamais avoir besoin d’incliner votre cou vers le haut ou vers le bas.

Cette norme est applicable pour le travail assis et le travail debout

Si vous utilisez un ordinateur portable comme ordinateur principal, des accessoires sont requis car il est impossible d’avoir la bonne hauteur simultanément pour l’écran et le clavier. Voir la section accessoires complémentaires (plus bas dans cet article).

Travail assis

Ajustez votre chaise

Réglez la hauteur de votre chaise de sorte que vos cuisses soient à l’horizontal, l’arrière des genoux sont dégagés et les pieds à plat au sol.

Surveillez votre posture en position assise! Votre dos doit être bien appuyé au dossier et sur le support lombaire.

Éliminez vos accoudoirs de chaise si ceux-ci n’offrent pas la plage d’ajustement requise pour obtenir l’angle de 90 degrés de vos coudes

Ajustez votre surface

Soulevez ou abaissez le bureau en fonction de la hauteur de vos coudes. Pliez vos coudes à un angle de 90 degrés et laissez vos bras pendre librement près de votre torse, avec des accoudoirs touchant à peine vos coudes.

Soulevez ou abaissez votre bureau réglable jusqu’à ce que sa surface atteigne le bas de vos avant-bras. Vos mains doivent flotter sur le clavier avec des poignets droits et détendus.

Ajustez vos équipements

Les mêmes règles que pour le travail debout s’appliquent.

L’utilisation d’un repose-pied s’avère nécessaire pour les personnes de petite taille et souvent pour celles de taille moyenne.

Les outils complémentaires

Utilisation d’écrans plats

Vous avez besoin d’un support pour rehausser votre écran au niveau des yeux.

Le tiers supérieur de l’écran de votre moniteur doit être au niveau des yeux afin que votre cou n’ait pas à se pencher vers le haut pour le voir. Inclinez votre moniteur vers vous, légèrement vers le haut (10 à 20 degrés), pour que votre cou n’ait pas à se baisser non plus.

Notez la dimension et le poids de vos écrans afin de choisir le bon modèle de support à écrans

Utilisation d’un ordinateur portable

Les ordinateurs portables ont été conçus pour reposer sur vos genoux (d’où le nom), ils ne sont donc pas parfaits pour les bureaux debout. Si vous travaillez avec un ordinateur portable, vous aurez besoin d’un clavier et d’une souris séparés afin que vous puissiez surélever l’écran pour répondre à votre champ de vision. Le support à ordinateur portable peut aussi être une solution.

Dans tous les cas

Le dessous des tables ajustables sont passablement occupés! Leur mécanisme et barres de renfort ne permettent pas d’y suspendre n’importe quel équipement.

Il existe des solutions adaptées selon le modèle de table pour les supports à clavier et à CPU. Informez-vous!

Les fils ne sont plus cachés par la structure d’un bureau.  Voilà un détail qui est souvent négligé.  Un guide de câbles est donc nécessaire pour éviter d’avoir un amas de fils apparents sous le bureau.

Le rangement doit être bas (25’’ ou moins) si on veut le placer sous la surface.  Un caisson mobile à 2 tiroirs (utilité et filière) est donc la norme ici.

Finalement, il se peut que la chaise doive être changée ou adaptée.  Le cylindre à gaz doit permettre l’atteinte de la hauteur optimale pour tous les utilisateurs de la table de travail.  Les accoudoirs doivent pouvoirs descendre assez bas pour positionner les coudes à 90 degrés. Les bras escamotables, une solution malheureusement recommandée par certains, ne sont pas idéals puisqu’ils flacotent et sont bruyants.

Conclusion

On ne doit surtout pas passer subitement de la position assise à la position debout toute la journée.

Ce serait une erreur, car rester debout toute la journée ne vaut pas mieux que de rester assis pendant huit heures ou plus, explique Alan Hedge, professeur au département de design et d’analyse de l’environnement à l’Université Cornell. « Si ce que vous faites est de remplacer la position assise par la position debout, vous ne rendez pas service à votre corps », dit-il. « En fait, vous introduisez toute une série de nouveaux facteurs de risque. »

En effet, Hedge a constaté que le régime 20: 8: 2 – assis (dans une bonne posture) pendant 20 minutes, debout pendant huit minutes et debout en se déplaçant (pensez à des étirements doux ou à la marche) pendant deux minutes – est idéal. « Si vous passez de la position assise à la position debout et vice-versa fréquemment tout au long de la journée … cela élimine complètement tous les facteurs de risque supposés associés à la position assise, voire à la position debout », dit-il.

Voici un aide-mémoire pour intégrer avec succès le travail assis-debout:

  • Engagez un professionnel de la santé afin de vous aider à installer vos postes assis-debout et former les utilisateurs
  • Respectez le régime 20:8:2
  • Faites la promotion des micro pauses (essayez d’utiliser un logiciel ou une application automatisé qui rappellent de prendre des pauses)

Sources:

https://asstsas.qc.ca/publication/avec-ou-sans-support-clavier

https://health.usnews.com/wellness/articles/the-benefits-of-using-a-standing-desk

https://time.com/5420362/standing-desk-health-benefits/

https://www.healthline.com/nutrition/6-tips-for-using-a-standing-desk

Partager